‘SAFETY MOTION’ FUNCTION

Safety Motion is an advanced safety solution that creates virtual fences around robots, dramatically reducing the risk of human injury in collaborative environments. The picture below shows an example deployment scenario with defined safety areas.

SafetyMotion1

Adaptive control based on safety zones

Robot operation is unaffected by individuals moving outside of the virtual safety fence. As soon as an individual enters the green zone, however, a laser scanner begins to monitor his or her movement. If the individual comes closer, entering the yellow zone, robot speed is automatically reduced – for example, by 75%. If the individual then enters the red zone, the robot is immediately stopped, regardless of its operational phase. The robot will stay motionless for as long as someone is present in the red zone. This means that factory staff can work and move freely next to the robot, without any risk of injury. As soon as the individual leaves the red area, the robot immediately returns to normal operation. The detection system is highly sensitive; any object or body part that nears the robot, even from a lateral direction, will cause it to stop moving.

Safety Motion was designed for production environments in which individuals work in close proximity with robots, particularly when space is limited. It reduces production downtimes, because production can resume as soon as a safety risk has passed. This makes production more efficient while also enhancing safety, because human error is eliminated. Safety Motion is a standard feature of the RC8robot controller, a variation of the traditional RC8, which is scheduled for release in Europe in mid-2017. In the following example configuration, the system includes laser scanners and a stereo camera, which monitor the predefined safety areas.

SafetyMotion2

Cette vidéo YouTube n'est pas visible si les cookies "Caractéristiques supplémentaires" ne sont pas acceptées. Si vous voulez regarder la vidéo, changez votre consentement et rechargez la page.

Industry 4.0 – DENIoT

DENSO Robotics shows how to further optimize industrial automation.
In an exciting project called « DENIoT », DENSO Robotics, using a Microsoft Azure cloud platform, and partners DeROBÓTICA, ENCAMINA and ENTRESISTEMAS demonstrate how cloud services greatly optimize robot controllers’ performances for automation processes.

Leading the way to a new level of Industry 4.0/IoT applications, DENSO Robotics and partners recently showed how industrial automation in “smart factories“ can be made more efficient, safer, and reliable with already existing software and technologies. At the center of the demonstration, part of the « DENIoT » project at DENSO Robotics, were a DENSO Robotics VS060 and the cloud platform Azure by Microsoft. Azure is a collection of integrated cloud services, such as analytics, computing, database, mobile, networking, storage and Website. The demonstration was held at Microsoft’s high-caliber .Net conference in Madrid (Spain).

Partners in the « DENIoT » project and demonstration are DeROBÓTICA, the Iberian sales organization for DENSO Robotics; ENCAMINA, a Spanish consultancy company specialized in Microsoft products, including Azure; and ENTRESISTEMAS, an industrial automation and system integrator specialist. For the demonstration, DENSO Robotics provided the robot and controller, ENCAMINA handled the communications between the robot, the cloud and the various devices, while ENTRESISTEMAS programmed the actual robot movements.

The well-received demonstration aimed at showing that robots performances can be greatly optimized today by using the advantages a cloud platform such as Azure offers. The platform was connected to the DENSO robot controller in order to collect and interpret data using big data analytics and other techniques.  These data were turned into actionable information.  In the actual demonstration, the VS060 had been programmed to perform up to 9 different movements, mostly pick-and-place. « Our objective was to show that we can optimize robot performances by using already existing technologies and processes. By monitoring and analyzing the robot data, we can not only interact with and control it from virtually anywhere, but we also facilitate machine learning, which further enhances efficiency and performance, » says Pablo Olivas González, Managing Director of DeROBÓTICA. The data monitored included parameters such as the robot arm’s speed, acceleration, positions and (joint) angles.

application, machine-learning (analysis and prediction) and a multi-platform system adaptable to an industry’s specific needs. In addition, « DENIoT » can be controlled from anywhere using various devices (PC, tablet, even a smart phone) and offers a high level of interaction and control for users.

The combination of a DENSO robot and Microsoft Azure was a perfect match. « We opted for Azure« , explains Pablo Olivas González, « because we needed a high-performance cloud platform which can process a high amour of data and easily compatible to various systems. Last but not least, it was important to have a machine learning option integrated, which Azure offers. »

Of all the movements the VS060 performed, his last was the most popular one with the audience: The robot simply took a selfie!

Cette vidéo YouTube n'est pas visible si les cookies "Caractéristiques supplémentaires" ne sont pas acceptées. Si vous voulez regarder la vidéo, changez votre consentement et rechargez la page.

INDUSTRIE 4.0 – DENIoT

« Deniot » – mène l’industrie 4.0 / applications IdO à un nouveau niveau:
DENSO Robotics montre comment optimiser l’automatisation industrielle.
Dans un projet passionnant appelé « Deniot », DENSO Robotics, en utilisant la plate-forme de nuage Microsoft Azure, et en collaboration avec DeROBÓTICA, ENCAMINA et ENTRESISTEMAS il montre comment les services de cloud peuvent améliorer considérablement les performances du contrôleur de robot dans les processus d’automatisation.

Ouvrant la voie à un nouveau niveau d’applications dans le « Industrie 4.0 / IdO, DENSO Robotics et ses partenaires ont récemment montré que l’automatisation industrielle dans les « usines intelligentes » peut être encore plus efficace, sûr et fiable, en utilisant le meilleur logiciel et les technologies existantes. Au centre de démonstration « projet Deniot », le robot DENSO VS060 et la plate-forme de nuage Microsoft Azure a été utilisé. Azure est une collection de services de cloud computing intégrés tels que: analyse, traitement de données, base de données, les réseaux mobiles, le stockage et le site Web des données. La manifestation a eu lieu lors de la conférence Microsoft .Net importante à Madrid (Espagne).

Les partenaires du projet « Deniot » DeROBÓTICA, distributeur de la marque ibérique DENSO; ENCAMINA, société de conseil espagnole spécialisée dans les produits Microsoft, y compris Azure; et ENTRESISTEMAS, une société spécialisée dans l’automatisation industrielle et les intégrateurs système. Pour la démonstration DENSO Robotics a fourni un contrôleur de robot complet, ENCAMINA a géré la communication entre le robot, le nuage et les différents appareils, tandis que ENTRESISTEMAS a programmé le robot.

La bonne réussite de la manifestation a montré que, à ce jour, la performance du robot peut être optimisé grandement en exploitant tous les avantages d’une plate-forme cloud, tels que ceux offerts par Azure. La plate-forme est connectée aux contrôleurs de robots DENSO afin de recueillir et d’analyser les données, en utilisant Google Analytics et d’autres gros volumes de données techniques. Ces données ont ensuite été transformées en informations. Au cours de la démonstration, le robot VS060 a été programmé pour effectuer jusqu’à 9 mouvements différents, en particulier de pick-and-place. « Notre objectif était de démontrer comment optimiser les performances du robot en utilisant les technologies et les processus existants. En observant et en analysant les données du robot, nous sommes non seulement capables d’interagir avec et contrôler partout, mais nous aussi l’apprentissage de la machine simplifiée, ce qui améliore encore l’efficacité et la performance « , explique Pablo Olivas González, chef de la direction de DeROBÓTICA. Les données observées comprennent des paramètres tels que la vitesse du bras de robot, l’accélération, les positions et les angles.

Les avantages de la mise en œuvre de « Deniot » dans l’industrie 4.0 / IdO pour les applications d’automatisation industrielle sont évidents: la facilité de dispositifs d’accès et les machines, la possibilité de surveiller les processus en temps réel, en faisant l’application modulaire, à « l’apprentissage de la machine (analyse et prévision) avec un système multi-plateforme qui s’adapte aux besoins spécifiques de l’industrie. Aussi « Deniot » peut être géré à partir de tout endroit en utilisant un appareil (PC, tablette, ou même téléphone intelligent) et offre un très haut niveau d’interaction et de contrôle pour les utilisateurs.

Les robots DENSO et Microsoft Azure sont appariement parfait. « Nous avons choisi Azure », dit Pablo Olivas González, « la nécessité d’une plate-forme cloud haute performance, vous pouvez examiner une grande quantité de données et il est facilement compatible sur différents systèmes. Enfin, il est essentiel d’avoir l’option d’apprentissage automatique intégré offre spécifiquement pour la plate-forme Azure « .

Robots DENSO sont particulièrement adaptés à l’industrie 4.0 / applications IdO puisque le contrôleur RC8 est très flexible et facile à intégrer. Ceci est crucial, étant donné que la clé de toute solution réussie IdO est représentée par une coordination simple, rapide et fiable de toutes les pièces qui composent le système. Il existe de nombreuses plates-formes avec lesquelles le contrôleur DENSO RC8 peut fonctionner, y compris LabVIEW, HALCON ou PLC (par exemple Profinet, Profibus, etc.). Pour le projet « Deniot », Orin était le plus important. Orin (interface ouverte pour le réseau de ressources) de développement logiciel d’interface, vous permettant d’interagir avec des robots à langage de haut niveau tels que C #, C ++, etc. Cette capacité unique de programmation permet une intégration très simple des plates-formes logicielles avec des robots DENSO et Microsoft Azure.

Au cours de la manifestation « Deniot », le robot a également été contrôlé par l’utilisation de Cortana, le logiciel de service et de reconnaissance vocale développée par Microsoft. Fondamentalement, il a traduit les commandes vocales dans les mouvements du robot (à travers le nuage). Dans la démonstration, pour chacun des mouvements 9 avait été attribué un numéro. A la commande « move », par exemple, il avait été attribué le numéro « 10 », qui a été transmis au robot pour effectuer ce mouvement spécifique. Dans l’avenir, l’interaction du contrôle vocal deviendra de plus en plus importante à la croissance de la coopération homme-robot.

De tous les mouvements effectués par les robots VS060, le dernier étant celui qui a été le plus vif succès auprès du public, à savoir: le robot qui prendre un selfie!

 

Cette vidéo YouTube n'est pas visible si les cookies "Caractéristiques supplémentaires" ne sont pas acceptées. Si vous voulez regarder la vidéo, changez votre consentement et rechargez la page.

COBOTTA alla Triennale

Triennale Exposition à Milan est placée à l’intérieur de bâtiment de  »Palazzo dell’Arte  », il est une institution de culture internationale qui produit des expositions, des conférences et des événements artistiques, le design e la mode.

L’exposition intitulée  » NEO preistoria – 100 verbes  » retracer le long voyage des instruments de la  ancienne préhistoire jusqu’à les dernières nano-technologies, en comparant 100 outils et 100 verbes.

Voici il à trouvé son espace le nôtre COBOTTA Prototype!

Industrie Aéronautique – AIRBUS

Entreprise: Airbus
Secteur: Secteur de l’aérospatial
Produits DENSO utilisés: VM-60B1G-V
Localisation de l’entreprise: Allemagne
Site Internet: http://www.airbus.com

LE PROBLÈME

Airbus étudie et teste le comportement d’écoulement et la capacité de vol de différents types d’avion, et plus particulièrement les ailes et les moteurs, qui constituent des éléments essentiels pour la conception et la fabrication de nouveaux modèles d’avion. L’Airbus Low Speed Wind Tunnel (LSWT Bremen) a été conçu pour analyser les performances des avions au cours des phases de décollage et d’atterrissage. Il étudie également des facteurs tels que la pression, la tension et la température à des vitesses pouvant aller jusqu’à 85 m/s. Les sondes de pression à plusieurs trous revêtent une importance primordiale au cours de ce processus, car elles constituent des outils performants et fiables pour mesurer avec précision les conditions de flux. Bien entendu, toutes les sondes utilisées doivent être calibrées avec précision.

LA SOLUTION

Les sondes sont contrôlées à l’aide d’un robot VM-60B1G-V de DENSO avant ou après chaque test ou pendant une simulation de vol.

« Contrairement à la plupart des applications robotiques, le plus important dans ce cas n’est pas la vitesse mais la précision extrême », explique le responsable de projets d’Airbus. « Il est ainsi facile de déterminer si un nouveau calibrage est nécessaire ou non, ou si des tests supplémentaires peuvent être effectués. » Pour ce faire, les sondes sont exposées à un champ d’écoulement présentant une vitesse et une direction connues. Les robots effectuent les mouvements des sondes à l’intérieur de la grille de mesure. Les résultats obtenus sont ensuite comparés aux valeurs de calibrage.

« La simplicité d’utilisation des robots et la possibilité de communiquer avec eux à l’aide de notre propre logiciel constituent un avantage exceptionnel », déclare l’ingénieur chef de projets d’Airbus. « Avec ses 6 axes, le robot se montre en outre extrêmement flexible lors du traitement d’une grille 3D présentant 1 000 points de mesure. Vous avez ainsi la possibilité de contrôler le robot de façon vérifier le même point de mesure pendant une minute. » Ces tâches étaient jusqu’ici effectuées par des disques rotatifs inflexibles.

LE RÉSULTAT

Le langage de programmation flexible du robot permet le transfert de données dans le programme d’évaluation du laboratoire. « Je n’ai jamais vu une telle flexibilité chez un robot », souligne le chef de projet – ce service utilise tout particulièrement des outils logiciels et un langage de programmation hautement personnalisés et développés en interne.

Le robot est doté de six bras et se montre extrêmement flexible, ce qui facilite par exemple le travail dans une grille 3D avec 1 000 points de métrage. L’accès direct à l’appareil permet par ailleurs d’analyser les points de métrage plus en détail.

Les robots DENSO sont utilisés chez Airbus depuis 2008.

Robot Secteur Médical – HEALTH ROBOTICS

Entreprise: Health Robotics
Secteur: Médical
Produits DENSO utilisés: VP-G2-S1 (Résistant à l’H2O2)
Localisation de l’entreprise: Italie
Site Internet: http://www.health-robotics.com/en/

LE PROBLÈME

Développement d’un système très compact et flexible capable de manipuler une large variété de produits (par ex. des fioles de médicaments, des seringues et des poches pour perfusion de formes et de dimensions variées) généralement utilisés dans la préparation manuelle de médicaments.

LA SOLUTION

En partant de ce principe, la station i.v. a été développée sur la base d’un robot DENSO. La station i.v consiste en une sorte de système de distribution de médicaments automatisé relié au système de prescription de l’hôpital. Cet appareil reçoit ses données de commande à partir des prescriptions correspondant au traitement spécifique du patient. Ces informations incluent les préparations médicales qui doivent être mises à disposition au cours d’une période définie et dans une forme spécifique. L’introduction d’un nouveau flacon, d’une nouvelle seringue ou d’une nouvelle poche ne nécessite presque aucun changement sur le logiciel de la machine. Un simple réajustement du logiciel ou des modalités de manipulation ou d’administration de l’objet est alors suffisant. La station i.v permet notamment la préparation de médicaments tels que les antibiotiques, les antalgiques et les anti-inflammatoires destinés aux traitements de patients hospitalisés.

  • Un robot à 6 axes de la série VP-G2 de DENSO prend la seringue et la positionne sur un doseur mécanique.
  • Il retire ensuite le bouchon de la seringue et extrait le flacon qui doit être rempli par la solution médicamenteuse du récipient correspondant, préalablement contrôlé par un système de traitement de l’image.
  • Une fois que l’aiguille a prélevé la quantité souhaitée, le robot achemine la seringue jusqu’au système de pesée.
  • Un contrôle gravimétrique permettant une vérification indépendante du dosage y est alors effectué. Au cours de ces procédures, la machine est alimentée par un flux d’air constant qui garantit la stérilité de l’intérieur. Ce système permet d’assurer le renouvellement complet de l’air tous les deux secondes.
  • Avant la distribution, la seringue est revêtue d’un couvercle de protection permettant d’éviter tout contact de son contenu avec l’air extérieur. Elle est ensuite garnie d’une étiquette par l’étiqueteuse. L’étiquette contient des informations sur la préparation médicale et un code-barres fourni à des fins d’identification.

Afin d’éviter toute erreur lors du remplissage, la station i.v. est dotée de deux systèmes de traitement des images comprenant des caméras de moyenne résolution (trois mégapixels). Ces derniers vérifient que les poches et les seringues ont été correctement positionnées et scannent les étiquettes des flacons destinées à prévenir toute confusion accidentelle des préparations par l’opérateur pendant la phase de remplissage. Une vérification supplémentaire est effectuée pendant la phase de contrôle, au cours du remplissage, par lecteur de code-barres situé sur la face avant de la machine. Le contrôle final est réalisé par un système de surveillance informatique, mais la machine sait déjà à quoi s’attendre grâce au lecteur de code-barres.

Une attention extrême a été portée aux dimensions de l’équipement en raison du faible espace généralement disponible dans les hôpitaux. « Construire un équipement volumineux ne signifie rien de moins que renoncer à des parts de marché », souligne Giribona, « car de nombreux hôpitaux n’ont tout simplement pas assez de place pour l’installer. C’est précisément pour cette raison que la station i.v. a été conçue dans la taille d’un grand réfrigérateur, un cube d’un mètre sur deux facile à mettre en place. » Le design compact du robot DENSO a répondu à l’objectif fixé.

La sécurité avant tout

Afin de pouvoir garantir un niveau de sécurité adapté en termes de fonctionnalité et d’accessibilité par l’opérateur, la station i.v. est dotée de différentes fonctionnalités. Elle prévient par exemple tout accès par des personnes non autorisées au cours des procédures de travail. Ces mesures s’étendent de la définition d’un profil d’utilisateur à l’aide des noms d’utilisateur et de mots de passe aux modules de lecteur permettant d’identifier les badges RFID, en passant par la reconnaissance biométrique.

L’utilisation de robots à 6 axes DENSO dans cette application exceptionnelle permet de réduire au maximum les erreurs humaines possibles lors du processus manuel de composition de médicaments (dosage, mélange de médicaments). La station i.v. réduit considérablement les risques pour le personnel hospitalier exposé au contact avec des substances médicamenteuses potentiellement toxiques, et permet de travailler dans des conditions totalement stériles ou de doser les médicaments en fonction de chaque patient particulier.